Spiruline

Spiruline en paillettes
Spiruline en paillettes

La spiruline n’a subi aucune transformation ni modification des mains de l’homme ; celui-ci s’est contenté de la prélever dans un des lacs sauvages ou elle pousse spontanément pour la cultiver dans un bassin. Cette cyanobactérie, être fruste et primitif ne provoque ainsi ni allergie ni intolérance. Du fait de son absence de graisse saturée et de sucre, elle ne fait pas grossir. Ne contenant ni sucre ni sel en excès, elle peut être consommée par les cardiaques, les diabétiques et les hypertendus.

         Il s’agit d’un aliment top car elle contient le maximum de vitamines (en particulier vitamines A, B, E), de l’acide gamma-linolénique ou GLA (qui fait merveille pour renforcer vos défenses et protéger votre organisme contre le vieillissement), d’autres antioxydants puissants tels le pigment bleu nommé phycocyanine ou la SOD (super-oxyde-dismutase). Elle est très riche en de nombreux minéraux dont le fer, le calcium et le magnésium. Sa teneur en protéines est très élevée.

         L’ensemble de tous ces éléments nécessaires à notre organisme qui agissent de façon synergique nous fait souvent défaut à une époque où, paradoxalement, l’être humain carence alors qu’il dispose de tout pour se nourrir.

Ses indications :

         Tout le monde doit en profiter afin de renforcer ses défenses immunitaires, de lutter contre le stress, d’éviter les carences et l’ostéoporose ; elle accompagne grossesse et allaitement. Elle est très utile pour le suivi des personnes atteintes de maladie grave et soumises à des thérapeutiques lourdes. Compagnon fidèle des enfants en pleine croissance et des personnes âgées.

  • Efficace en cas d’asthénie (fatigue chronique) ;
  • Renforce l’organisme contre les maladies hivernales ;
  • Accompagne les maladies chroniques évolutives et permet d’en supporter les traitements ;
  • Aliment anti-âge par excellence ;
  • Puissant allié des sportifs qui peuvent en prendre en continu et en doublant les doses lors des compétitions (aucun risque lors des contrôles anti-dopage!) ;
  • Chez la femme enceinte durant toute la grossesse puis lors de l’allaitement et du sevrage.

Posologie :

         Il n’y a aucun risque de surdosage et je recommande de l’utiliser régulièrement en modulant la quantité :

  • 3g par jour pour le bien portant,
  • 5g en cas de fatigue ou de maladie en cours
  • 10g par jour en période de surmenage, lors de maladie grave, en compétition chez le sportif, durant la grossesse et l’allaitement.

Equivalence :

         5g = une cuillère à soupe arasée de poudre ou une cuillère à soupe bombée de paillètes ou 10 comprimés.